Des romans bilingues pour aider vos enfants avec l’anglais

Vous aimeriez, tout comme moi, aider votre ado ou pré-ado (je ne sais même plus quand on passe de l’un à l’autre tellement ils sont précoces) à améliorer son anglais. La meilleure solution reste l’immersion en pays anglophone. Seulement voilà quand on a pas les moyens financiers qui vont bien avec, il reste quoi comme solution ? Et pourquoi pas lui offrir des romans bilingues Tip Tongue ?

Les romans bilingues Tip Tongue

Les romans bilingues de la collection Tip Tongue ont la particularité de passer progressivement du français à l’anglais au fil des pages. Ce qui est plutôt pas mal puisque votre ado aura le temps de se familiariser avec le vocabulaire anglais.

– Well, this is the lake, Alison said, moins d’une minute plus tard. Willow trees on one side and beaches on the other, poursuivit-elle, hors d’haleine. It’s quite deep in the middle, but if you stay near the little beachy bit, you can just paddle. Can you swim ?

– Of course, said Peter en récupérant son souffle. I can swim very good.

– Very well, corrigea Alison en souriant.

En bonne mère indigne, je me suis dépêchée de piquer le roman bilingue Tip Tongue que j’avais acheté pour mon 13 ans. Il faut dire que depuis notre voyage en Irlande du Nord, je n’ai plus eu l’occasion de pratiquer l’anglais, et ça me manque terriblement. J’essaye de regarder de temps en temps des films ou séries en VO, mais je n’avais pas encore testé les livres.

Peter et le mystère du Headless man

Romans bilingues Tip Tongue BreatheintheairPierre part en vacances dans le sud de l’Angleterre, chez ses cousins qu’il n’a jamais rencontrés. Dans l’imposante demeure familiale qui ressemble à un château médiéval, des objets disparaissent depuis quelque temps. Pierre, qui n’est pas très à l’aise en anglais, va pourtant dénouer ce mystère…

Pierre (Peter en anglais) est un jeune garçon qui part pour la première fois de sa vie en vacances dans sa famille anglaise pour laisser le temps à ses parents de se retrouver. Même si sa mère est anglaise, il n’est pas très à l’aise avec cette langue. Cette immersion va lui permettre de s’améliorer (quand je disais en intro que c’était le moyen idéal ! ). Et comme lui, le lecteur progresse au fil des pages.

Le début de ce roman bilingue est vraiment facile à lire puisque chaque phrase ou mot difficile est finalement traduit dans la partie française du texte. Mais plus l’histoire s’écoule, plus les traductions se font rares (jusqu’à disparaître complètement) obligeant le lecteur à réfléchir par lui même. Je dois bien l’avouer, j’ai même dû dégainer le reverso pour certains mots ou expressions que je ne connaissais pas, comme par exemple nettle (orties) ou stone vaulted cellar (cave voûtée en pierre de taille). J’ai aussi appris certains mots comme Hunchback (un indice : le Hunchback de Notre Dame).

Mon avis sur les romans bilingues

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette formule de roman bilingue. L’immersion est progressive. Les romans sont courts (une centaine de page). Pour ma part, même si je ne suis pas une grande bilingue, ils sont même facile à lire (j’ai mis une heure). Pour mon 13 ans en revanche, ils sont un peu plus compliqués. Mon ado a d’ailleurs baissé les bras à mi-chemin. Mais je compte bien profiter des vacances pour l’aider à poursuivre sa lecture et à venir à bout de Peter et le mystère du Headless Man.

Notez que ces romans bilingues existent aussi en version allemande et espagnole. A vous de faire votre choix.

Et vous, comment faites vous pour aider vos enfants dans l’apprentissage des langues ?

separateur2_breatheintheair

0 commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. * Champs obligatoires

Commentaire *