{lecture } Le premier jour du reste de ma vie

Depuis plusieurs mois, je voyais passer cette couverture de livre qui m’intriguait… Quoi, un livre ayant le même titre qu’un film avec Jacques Gamblin !? Késako ?

Et cette couverture qui donne envie de se laisser aller, de buller, de profiter, de vivre quoi…

Alors quand j’ai lu la très belle lettre que Monsieur JJG (si, si vous ne rêvez pas, le Jean-Jacques Goldman) a écrit à Virginie Grimaldi à la lecture de Le premier jour du reste de ma vie, je me suis dit : « bon là ma cocotte, va vraiment falloir que tu le lises ! ».

Je dois bien l’avouer, je n’écoute plus trop JJG mes goûts étant un peu plus rock’n roll au fil des années. Mais il a bercé toute ma jeunesse. Il passait en boucle dans mon walkman (c’est comme un Ipod, en version Cro-Magnon) et c’est le 2ème concert auquel j’ai assisté de ma vie. Je m’en rappelle encore, j’étais en 1ère, et à cette époque, même les grands artistes comme JJG prenaient la peine de venir rencontrer leur public dans de petites salles de province… Une autre époque, bien loin des zéniths et stades immenses.

Mais je m’égare… Bref, après ma lecture mitigée, je me suis plongée dans cette bulle de bien-être.

Le premier jour du reste de ma vie…

Le-premier-jour-du-reste-de-ma-vieMarie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter.

Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde.

A bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde…

J’ai vraiment adoré ce roman, le ton est simple et léger, les personnages sont des gens ordinaires et attachants. J’ai aimé l’idée que des rencontres inattendues pouvaient se faire dans la vie, que l’on pouvait s’attacher à des inconnu(e)s de façon inexplicable mais naturelle. Certes il y a un petit côté fleur bleue, mais j’assume.

Et puis, Le premier jour du reste de ma vie m’a  fait réviser un peu de la discographie de JJG, ce qui ne sera pas sans déplaire à ma fille de presque 9 ans qui découvre depuis quelques mois ses chansons.

En résumé : un livre que je recommande. Il est frais et ça fait du bien !

PS : et puis forcément, un livre qui parle d’une quadra qui reprend sa vie en main, ça ne pouvait que me parler :p

separateur2_breatheintheair

2 commentaires

2 commentaires dans {lecture } Le premier jour du reste de ma vie

  1. Stéphanie
    6 août 2015 at 19 h 18 min (2 années ago)
    Ah il me dit bien ce livre !
    Je viens de terminer à regrets le dernier livre d’Anna Gavalda. Pourquoi à regrets ? Parce que je ne comprends toujours pas pourquoi je suis allée jusqu’au bout. Un navet, un vrai….
  2. StepHh
    6 août 2015 at 19 h 26 min (2 années ago)

    Ah mince Steph. J’espère que celui ci te plaira autant qu’à moi 😉

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. * Champs obligatoires

Commentaire *