La bibliothèque des coeurs cabossés

La bibliothèque des coeurs cabossés, voilà un livre au titre original, que j’ai découvert en lisant l’avis lecture de ma copine Steph. D’ailleurs, une de mes bonnes résolutions 2016, c’est de ne plus lire tes billets LECTURE Steph, parce qu’à chaque fois, tu me donnes envie ! Heureusement, je ne tiens jamais mes bonnes résolutions LOL.

La bibliothèque des coeurs cabossés

la bibliothèque des coeurs cabossés_mon avis_BreatheintheairTout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte.

 Un titre accrocheur, qui laisse deviner que ce roman va parler de livres et d’amour, une couverture qui accroche l’oeil, tout cela nous laisse dans l’expectative. Et en effet, La Bibliothèque des Coeurs Cabossés remplit ses promesses. Katarina Bivald cite une flopée de romans et auteurs tout au long de l’histoire, de quoi nous donner des idées de lectures futures (si nous ne les avons pas déjà lus). D’ailleurs j’ai souri lorsque l’un des 1ers romans cité était Millenium.

On pourra reprocher à la bibliothèque des coeurs cabossés son histoire cousue de fils blancs (on devine très vite la tournure des événements et la fin). Et alors ? Ce n’est pas un roman d’espionnage ou un thriller, donc deviner où l’auteure veut nous emmener ne pose pas de problème à mon sens. Certaines critiques ont également reproché aux personnages d’être stéréotypés, voir même sans aucune originalité ! Parce que dans votre vie de tous les jours  vous ne rencontrez que des individus hors du commun vous ? Et bien oui, des personnes introverties qui préfèrent se réfugier dans les livres que de se confronter au regard des autres, ça existe ! Des vieilles filles, des alcooliques repentis, des hyper-actifs, des « ours » au cœur tendre on en connait tous. C’est d’ailleurs tout cela qui fait de la bibliothèque des coeurs cabossés un roman dans lequel on arrive à se projeter. Les personnages nous ressemblent.

La bibliothèque des coeurs cabossés nous permet aussi de découvrir une Amérique profonde qui doit lutter pour sa survie ainsi que l’entraide qui se crée naturellement entre les habitants qui n’ont pas déserté la campagne au profit des grandes villes. Une description qui donne envie d’aller découvrir les profondeurs de l’Iowa.

En résumé, un livre léger que je recommande si vous voulez passer un bon moment.

separateur2_breatheintheair

1 commentaires

1 commentaires dans La bibliothèque des coeurs cabossés

  1. Stéphanie
    1 février 2016 at 23 h 12 min (2 années ago)
    On est bien d’accord ! 🙂
    Un livre complètement dans l’air du temps du « feel good » !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. * Champs obligatoires

Commentaire *