50 nuances de Grey

Généralement lorsque tout le monde parle du dernier roman à la mode, je n’aime pas le lire. Je trouve qu’on se laisse trop influencer par les avis des uns et des autres.

Il m’aura donc fallu attendre un petit moment avant de me décider à lire la trilogie Grey, ce qui soit dit en passant, m’a permis de lire les 3 tomes d’affilé sans attendre des mois entre chaque. Et quand on connaît ma mémoire de poisson rouge, c’est un critère primordial ! C’est comme toutes ces nouvelles séries tv qu’ils nous balancent sans cesse et pour lesquelles il faut toujours poireauter un an avant de connaître la suite. Ça a le don de m’exaspérer car entre les 2 saisons, j’ai tout oublié ! Mais bon, je m’égare… Revenons à notre chambre des plaisirs.

50 nuances de Grey

50nuancesdegreyJ’ai adoré lire les aventures de Grey et Steele, surtout parce que pour une fois, une auteure ose aborder un domaine bien souvent tabou, celui des jeux SM et de la soumission, en version soft me diront les adeptes, mais c’est déjà ça.

Alors forcément, lorsque j’ai su que la version cinématographique de 50 nuances de Grey sortait, je me suis interrogée : irais-je le voir ou pas ? Dès la bande annonce j’ai su que non. Je n’ai pas du tout aimé le choix de Jamie Dornan dans le personnage de Christian Grey. Non pas qu’il soit vilain (il est très charmant même si un peu trop jeune pour mes goûts personnels). Mais il n’a absolument pas (à mes yeux) la prestance et le mystérieux de Grey tel que je me le suis imaginé à la lecture des romans. Et pour en avoir parlé aux copines, je ne suis visiblement pas la seule.

J’ai donc encore une fois attendu la sortie DVD pour le visionner. Et bien je reste campée sur ma 1ère impression : Décevant ! Le film est une version lissée du roman, lissée dans le sens où ils ont atténué toute l’ambivalence du personnage de Christian, le rendant moins colérique, moins meurtri, moins possessif, moins jaloux. Le Grey version film, malgré un corps parfaitement sculpté, est juste fade.

Et que dire des personnages secondaires qui ont été complétement effacés (l’ami photographe, la sœur de Christian…). Seules les scènes chaudes ne sont pas trop mal : de toute façon ils ne pouvaient pas en montrer autant que dans le livre sans faire un porno. La musique aussi est sympa.

Bref, mon homme et moi on a trouvé le temps long en regardant ce film, se demandant quand il allait finir. Dommage car on était fans tous les 2 des 50 nuances de Grey en livre.

En revanche, ce qui me fait trop rire, c’est ce tee-shirt que l’on peut acheter sur le net en différentes versions, ma préférée étant le débardeur. debardeurgrey

Le ton est tout de suite donné !

Personnellement, je le prends plus comme un trait d’humour, car j’avoue que la soumission n’est pas trop ma tasse de thé. Je me demande juste si le porter augmente votre potentiel chance de rencontrer un Grey. J’imagine bien la scène si vous voulez juste le porter pour vous marrer et que vous vous retrouvez à dire « Oui Monsieur » en baissant les yeux et à vous prendre une fessée à chaque fois que vous vous mordillez la lèvre.

separateur2_breatheintheair

2 commentaires

2 commentaires dans 50 nuances de Grey

  1. Mary
    21 mai 2016 at 18 h 43 min (2 années ago)
    Coucou, sur quel site je peux trouver le débardeur?
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Biz

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. * Champs obligatoires

Commentaire *